Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

Communiqué de presse

CLAAS redémarre la production en série pour les machines de récolte et les tracteurs

CLAAS relance à compter de lundi la production en série pour les machines de récolte et les tracteurs sur les sites de Harsewinkel (Allemagne), du Mans (France) et de Törökszentmiklós (Hongrie). 

Le Mans

Quelques jours plus tard, la production de presses doit également reprendre progressivement sur le site de Metz (France). Ainsi prend fin une intense phase de préparation au cours de laquelle la protection de la santé a été analysée et les mesures de prévention ont été déterminées. Pour assurer la planification, le département Achats a pris contact avec chacun des fournisseurs indispensables présents tant sur le territoire national qu'à l'international pour permettre le redémarrage le plus fluide possible. En outre, les stocks ont été étoffés pour une courte période. 

« Au cours de ces journées, nous pensons avant tout aux employés et aux pays qui ont été et sont encore particulièrement affectés par la pandémie. Aussi nous nous réjouissons de pouvoir envoyer un signe d'espoir, en annonçant le redémarrage de la fabrication en série sur les quatre grands sites de production », explique Thomas Böck, président de la direction du groupe CLAAS.

Metz

La propagation du coronavirus et les restrictions toujours plus importantes auxquelles était soumise la chaîne d'approvisionnement avaient, à la mi-mars, engendré une interruption de la production de plusieurs semaines sur les quatre sites. Cela n'a toutefois pas empêché la livraison des machines déjà fabriquées de se poursuivre à un rythme élevé. Néanmoins, la situation demeure marquée par de fortes disparités à l'international. À Gaomi (Chine), la production a, à quelques exceptions près, repris normalement depuis plusieurs semaines déjà, alors que les sites d'Omaha (É.-U.), de Krasnodar (Russie) et de Paderborn, Dissen et Bad Saulgau (tous en Allemagne) n'ont été que temporairement affectés par la pandémie, voire pas du tout. Il en va autrement à Chandigarh (Inde), où la production est stoppée suite à des décisions politiques.